Menu Site Découvrir De Gaulle
AssumoirEffel

1958, le retour au pouvoir: exemples de caricatures

Pol Ferjac, »L’annonce faite à Paris », Le Canard enchaîné, 3 septembre 1958 (Anouck Ferjac/Collection BDIC/MHC/Le Canard enchaîné).

Jean Effel, "L’Assumoir",L’Express, 22 mai 1958 (ADAGP, Paris 2012/ Collection BDIC/MHC/L’Express).

 

PolFerjac

  • Pol Ferjac, »L’annonce faite à Paris », Le Canard enchaîné, 3 septembre 1958 (Anouck Ferjac/Collection BDIC/MHC/Le Canard enchaîné).

Le rôle prépondérant du Président apparaît clairement dans le dessin de Pol Ferjac : de Gaulle est le géant qui remplace la République sur la place du même nom à Paris, symbolisant ainsi le passage de la 4e République à la Cinquième, qui sera votée par référendum quelques jours plus tard. De Gaulle tient dans ses bras une minuscule 5ème  République à son image. A ses pieds, se tiennent ceux qui ont permis ce retour au pouvoir : la classe politique soulagée de céder sa place, les militaires d’Alger et les partisans de l’Algérie française.

 

 

AssumoirEffel

Jean Effel, “L’Assumoir”,L’Express, 22 mai 1958 (ADAGP, Paris 2012/ Collection BDIC/MHC/L’Express).

Effel se montre plus virulent en montrant une Marianne dépitée, car trahie à plusieurs reprises : après les coups d’Etat de Napoléon 1er puis de Napoléon III qui ont abolit la République pour fonder un Empire, puis en 1940 avec Pétain et le régime de Vichy. Les circonstances du retour au pouvoir sur fond de guerre en Algérie et sa volonté affichée de vouloir bâtir un « Etat fort » font peur à toute une partie de la population. La crainte d’une dictature est particulièrement présente dans ce dessin de Jean Effel qui fait écho à la déclaration de Gaulle se disant prêt à « assumer » le pouvoir.