Menu Site Découvrir De Gaulle
bio_andre-malraux

Né le 3 novembre 1901 à Paris, dans une famille modeste, il abandonne tôt ses études, fait deux voyages en Extrême-Orient (1923, 1925), où, sensibilisé par les injustices qu’il y voit, il écrit, au retour, Les Conquérants et La Condition humaine (prix Goncourt en 1933). Engagé politiquement, il milite contre le fascisme et le nazisme, participe au Congrès des écrivains soviétiques en 1934, prend part à la guerre d’Espagne qui lui inspire L’Espoir.

Mobilisé en 1939, prisonnier, il s’évade. En 1944, il commande la brigade Alsace-Lorraine qui se battra dans les Vosges, en Alsace et jusqu’à Stuttgart (1945).

Ministre de l’Information du général de Gaulle (novembre 1945-janvier 1946), il est délégué à la propagande du RPF (1947 à 1953).

Nommé ministre d’État chargé des Affaires culturelles (1959-1969), il fait preuve d’un grand dynamisme (on lui doit notamment les maisons de la culture, et une politique de rénovation de Paris). Chantre du gaullisme, il est en tête de la manifestation de soutien à De Gaulle, le 30 mai 1968.

Il meurt le 22 novembre 1976. Ses cendres ont été transférées au Panthéon en novembre 1996.