Menu Site Découvrir De Gaulle
© Ordre de la Libération

Emmanuel d’ASTIER de LA VIGERIE

Ordre de la Libération

Né le 6 janvier 1900 à Paris, officier de marine, il démissionne en 1923 et devient journaliste proche de l’Action française et de Drieu La Rochelle. Mais dans les années 30, il se tourne vers la presse politique de gauche. Refusant la défaite et le régime de Vichy, il fonde avec les Aubrac et Cavaillès, dès la fin de 1940, un mouvement de résistance qui deviendra Libération-Sud, et un journal, Libération. Il salue de Gaulle comme symbole de l’union de la Résistance. A l’automne 42, il est chargé des affaires politiques au Comité directeur des Mouvements unis de Résistance présidé par Jean Moulin. En juin 1943 il est commissaire à l’Intérieur du CFLN puis membre de l’Assemblée consultative et du CNR. En 1945, il est élu député d’Ile-et-Vilaine, soutenu par les communistes (député jusqu’en 1958). En 1948, il est cofondateur du mouvement qui lance l’appel de Stockholm contre la bombe atomique américaine. Après son voyage en URSS en 1956, il dénonce le stalinisme, l’intervention soviétique en Hongrie. En 1958, il refuse l’opposition systématique à de Gaulle dont il se rapproche. Il meurt en juin 1969.