Menu Site Découvrir De Gaulle
herriotAN

Edouard HERRIOT

Né le 5 juillet 1872 à Troyes (Aube), dans une famille modeste, agrégé de lettres (1893), il adhère, au moment de l’affaire Dreyfus, au Parti radical, qu’il préside presque toujours de 1919 à 1957. Il est maire de Lyon en 1905. Ministre des Travaux publics et du Ravitaillement (1916-1917), député du Rhône de 1919 à 1940, chef de l’opposition au Bloc national, il constitue le Cartel des gauches qui gagne les élections en 1924. Président du Conseil de juin 1924 à avril 1925, en charge des Affaires étrangères, son gouvernement évacue la Ruhr et reconnaît l’URSS. Poincaré lui confie l’Instruction publique (1926-1928) ce que critique l’aile gauche du parti radical. Président du Conseil en 1932, son parti soutient le Front populaire, et il préside la Chambre (juin 1936-juillet 1940). Antimunichois, il préconise l’abstention le 10 juillet 1940. Hostile au régime de Vichy, il est en résidence surveillée en 42, puis déporté (44-45). Réélu maire de Lyon et député du Rhône (1945), il préside l’Assemblée nationale (1947-1954). Défenseur du régime parlementaire, il s’oppose au PC et au RPF. Membre de l’Académie française depuis 1946, il meurt le 26 mars 1957.