Menu Site Découvrir De Gaulle
Le 7 avril 1947, le général de Gaulle fonde le Rassemblement du Peuple français à Strasbourg.

CHRONOLOGIE – Le RPF (1946-1953)

1946

23 janvier  Le général de Gaulle reçoit le général Leclerc à Colombey-les-deux-Eglises.
24 janvier  Le premier numéro de la revue Belles Lectures publie un texte du général de Gaulle servant d’introduction à Servitudes et grandeurs militaires d’Alfred de Vigny, analyse de la condition du soldat et de la nécessité pour le chef d’avoir “prise sur les âmes”.
26 janvier  Formation du gouvernement par Félix Gouin.
31 janvier  Vincent Auriol est élu président de l’Assemblée nationale constituante.
7 avril  Le général de Gaulle reçoit sa famille proche à Marly à l’occasion de ses noces d’argent.
5 mai  Comme le souhaitait le général de Gaulle, le projet de constitution présenté par l’Assemblée constituante est rejeté par référendum (10 584 359 “non” contre 9 454 034 “oui”).
12 mai  Le général de Gaulle se rend en Vendée, à Mouilleron-en-Pareds, où il prononce un discours devant la tombe de Georges Clemenceau.
29 mai  Le général de Gaulle se rend à Genève pour assiter au mariage de sa nièce Geneviève de Gaulle (dont il est le témoin) avec Bernard Anthonioz.
30 mai  Le général de Gaulle s’installe à la Boisserie dont les travaux de remises en état sont terminés.
2 juin  Election de la seconde Assemblée nationale constituante. Sont élus 146 communistes, 115 SFIO, 160 MRP, 39 RGR et 62 modérés.
12 juin  Le gouvernement Félix Gouin démissionne.
14 juin  Seul candidat, Vincent Auriol est élu président de l’Assemblée nationale constituante.
16 juin  Le général de Gaulle se rend à Bayeux pour présider les fêtes organisées pour le deuxième anniversaire de la libération de la ville.
 le général de Gaulle prononce à Bayeux un discours  rappelant ses vues en matière constitutionnelle : le chef de l’Etat “placé au-dessus des partis”, “arbitre au-dessus des contingences politiques” doit être par ses décisions “le garant de l’indépendance nationale“. Le général de Gaulle souhaite l’institution d’une seconde chambre où siègeraient “des représentants des organisations économiques, familiales, intellectuelles, pour que se fasse entendre, au-dedans même de l’Etat, la voix des grandes activités du pays“.
18 juin  Le général de Gaulle préside, au Mont-Valérien, la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 1940.
19 juin  Formation du gouvernement par Georges Bidault.
28 juillet  Le général de Gaulle se rend en Lorraine à Robert-Espagne (Meuse) pour rendre hommage aux communes de la vallée de Saulx incendiées par les troupes allemandes.
 Le général de Gaulle prononce un discours à Bar-le-Duc (Meuse) soulignant la nécessité de la division de l’Allemagne et celle d’une alliance franco-britannique.
27-29  août  Le général de Gaulle effectue un voyage en Bretagne.
27 août  Le général de Gaulle est à Brest (Finistère) où il se prononce contre le nouveau projet de constitution débattu à l’Assemblée dans lequel le chef de l’Etat n’a qu’un rôle honorifique et livre la politique du pays aux errements d’une Assemblée nationale par nature divisée.
28 août  Le général de Gaulle se rend à l’ïle de Sein à laquelle il remet la croix de la Libération et regagne Brest dans la soirée
29 août  Le général de Gaulle est de retour à Colombey-les-deux-Eglises.
19 septembre  Dans un entretien avec la presse, le général de Gaulle s’élève contre le projet de constitution que l’Assemblée constituante a adopté en première lecture.
29 septembre  Le général de Gaulle effectue un voyage à Epinal (Vosges)  pour présider les cérémonies du deuxième anniversaire de la libération de la ville.
 Le général de Gaulle prononce un discours à Epinal critiquant le nouveau projet de constitution.
9 octobre  Le général de Gaulle fait une déclaration par laquelle il invite les électeurs à repousser le projet de constitution.
13 octobre  Référendum  sur le projet de constitution: le projet est adopté par 53,25% des suffrages exprimés  alors qu’un tiers des électeurs s’est abstenu.
1er novembre  Le général de Gaulle fait une déclaration sur les nouvelles institutions affirmant que  “le système qu’institue la constitution est absurde et périmé et que s’il n’est pas profondément changé, il va peser lourdement sur nos nouvelles destinées“.
10 novembre  Elections législatives : sont élus 166 communistes, 90 SFIO, 158 MRP, 55 RGR,5 Union gaulliste, 70 modérés.
28 novembre  Démission du gouvernement de Georges Bidault.
8 décembre  Elections cantonales.
16 décembre  Formation du gouvernement par Léon Blum.
28 décembre  Le général de Gaulle déclare qu’il ne sera pas candidat à la présidence de la République.

1947

16 janvier  Vincent Auriol est élu président de la République.
 Le gouvernement de Léon Blum.
17 janvier  Formation  du gouvernement par Paul Ramadier.
31 mars  Le général de Gaulle effectue un voyage en Haute-Normandie : Saint-Adresse, Criquetot, Etretat et Bruneval.
 Le général de Gaulle prononce un discours à Buneval devant de nombreux résistants : “Le jour va venir où, rejetant les jeux stériles et réformant le cadre mal bâti où s’égare la nation et se disqualifie l’Etat, la masse immense des Français se rassemblera sur la France“.
6-7 avril  Le général de Gaulle se rend à Strasbourg (Haut-Rhin).
6 avril  A Strasbourg, le général de Gaulle prononce un discours pour l’inauguration du monument à la mémoire des soldats américains.
7 avril  A Strasbourg, le général de Gaulle prononce un discours proclamant la nécessité d’une “rassemblement du peuple français” dopnt il fixe les objectifs.
14 avril  Le général de Gaulle annonce dans un communiqué la création du Rassemblement du Peuple français (RPF) et invite à le rejoindre “toutes les Françaises et tous les Français qui veulent s’unir pour le salut commun“.
24 avril  Le général de Gaulle tient une conférence de presse à la Maison de la Résistance alliée à Paris  au cours de laquelle il critique la situation politique et définit l’organisation du Rassemblement du Peuple français (RPF).
26 avril  Création de l’Etincelle, bulletin hebdomadaire du Rassemblement du Peuple français (RPF).
29 avril  Première réunion à Paris des délégués régionaux et départementaux du Rassemblement du Peuple français (RPF) au Cercle de la France d’outre-mer, square Rapp.
4 mai  Paul Ramadier démet de leur portefeuille ses ministres communistes dont le parti rejoint l’opposition.
15 mai  Le général de Gaulle prononce à Bordeaux son premier discours en tant que président du Rassemblement du Peuple français (RPF)  dans lequel il définit les conceptions du Rassemblement quant à l’Union française.
 A Bordeaux, le général de Gaulle inaugure une plaque à la mémoire du gouverneur général Félix Eboué.
29 mai  Les statuts du Rassemblement du Peuple français (RPF) sont déposés en préfecture. ils portent les signatures du général de Gaulle, d’André Malraux, de Gaston Palewski, de Gilbert Renault, de Jacques Soustelle, de Léon Mazeaud et de Louis Pasteur Vallery-Radot. Le siège du Rassemblement du Peuple Français RPF est situé 81, rue Taitbout à Paris (IXe).
Création de l’Etincelle ouvrière, organe de liaison des ouvriers du Rassemblement du Peuple français (RPF).
31 mai-1er juin  Deuxième réunion des délégués régionaux et départementaux du Rassemblement du Peuple français (RPF) au palais d’Orsay.
5 juin  Annonce du Plan Marshall.
18 juin  Le général de Gaulle préside au Mont-Valérien la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 1940.
20 juin  Le général de Gaulle prononce un discours à Lille (Nord) appelant tous les Français à rejoindre le Rassemblement du Peuple français (RPF) dont il définit les objectifs politiques et sociaux.
30 juin  Le général de Gaulle publie aux éditions Berger-Levrault ses Discours et Messages 1940-1946.
1er juillet  Le siège du Rassemblement du Peuple français (RPF) est transféré 5, rue de Solférino à Paris (VIIe).
9 juillet  Le général de Gaulle prononce un discours sur la situation internationale devant les membres de l’Association de la presse anglo-américaine à Paris.
25-27 juillet  Le général de Gaulle effectue un voyage en Bretagne.
25 juillet  Le général de Gaulle est à Plestan (Morbihan).
26 juillet  Le général de Gaulle est à Vannes (Morbihan).
27 juillet  Le général de Gaulle prononce un discours à Saint-Marcel (Morbihan) en hommage à la Résistance.
 Le général de Gaulle prononce un discours à Rennes (Ille-et-Vilaine) où pour la première fois en public il dénonce le danger “séparatiste”.
9 août  Parution des premières circulaires de l’Action ouvrière, section du Rassemblement du Peuple français (RPF).
9-10 août  Le général de Gaulle effectue un voyage dans la Mayenne et dans l’Orne.
9 août  Le général de Gaulle est à Sainte-Suzanne.
10 août  Le général de Gaulle se rend à Laval.
 Le général de Gaulle prononce un discours à Alençon pour le deuxième anniversaire de la libération de la ville en présence du général Leclerc.
15 août  Le général de Gaulle donne son accord pour la création d’un “Intergroupe pour une vraie démocratie”, réunissant députés et conseillers de la République acquis, quelle que soit leur étiquette politique, aux objectifs du Rassemblement du Peuple Français (RPF).
18 août  Le général de Gaulle prend position sur le statut de l’Algérie indiquant notamment la nécessité  de créer dans le cadre de la souveraineté française une assemblée locale où seront débattus les problèmes qui concernent spécificquement les trois départements algériens.
20 août  Création de l’ “Intergroupe pour une vraie démocratie” dont le secrétariat est assuré par M. Godin.
24 août  Le général de Gaulle annonce que le Rassemblement du Peuple français (RPF) présentera des listes aux élections municipales des 19 et 26 octobre.
6-8 septembre  Le général de Gaulle effectue un voyage en Haute-Garonne, dans les Landes et dans les Pyréenées-Atlantiques.
6 septembre  Le général de Gaulle est à Toulouse.
7 septembre  Le général de Gaulle est fait halte à Pau, Bayonne et Dax.
8 septembre  Le général des Gaulle est à Ascain, Saint-Jean-de-Luz et Biarritz.
20 septembre  Le général de Gaulle prononce un discours à Lyon sur l’Association Capital-Travail.
21 septembre  Le général de Gaulle effectue un voyage en Saône-et-Loire et prononce des discours à Charolles et à Autun.
27 septembre  Le général de Gaulle prononce un discours à Baume-les-Dames (Doubs).
28 septembre  Le général de Gaulle préside une réunion d’anciens Français libres à Saint-Nom-la-Bretèche.
5 octobre  Le général de Gaulle prononce un discours à l’hippodrome de Vincennes devant près d’un million de personnes au cours duquel il aborde les thèmes de la division et du rassemblement :  “Depuis l’aurore de notre Histoire nos malheurs furent toujours en proportion de nos divisions. Mais jamais la fortune n’a trahi une France rassemblée“.
12 octobre  Le général de Gaulle se rend à Alger pour faire campagne pour les élections municipales des 19 et 26 octobre. Dans son discours, il condamne le nouveau statut des départements algériens.
14 octobre  Le Rassemblement du Peuple français (RPF) crée le bulletin l’Etincelle ouvrière.
15 octobre  Le professeur Pasteur Vallery-Radot lit un message du général de Gaulle aux militants rassemblés au Vel d’Hiv.
19-26 octobre  Elections municipales. Le Rassemblement du Peuple français (RPF) obtient environ 40% des voix, la mairie des treize plus grandes villes et la majorité absolue au Conseil municipal de Paris.
27 octobre  Tirant la leçon du scrutin municipal, le général de Gaulle demande la dissolution de l’Assemblée et “l’institution d’un régime électoral directement majoritaire“.
12 novembre  Le général de Gaulle tient une conférence de presse à la Maison de la Résistance alliée à Paris où il condamne, à l’intérieur, la “troisième force” et, à l’extérieur, les accords de Yalta.
17 novembre  Pierre de Gaulle, le frère du général de Gaulle, est élu à la présidence du conseil municipal de Paris.
19 novembre  Le gouvernement de Paul Ramadier démissionne.
22 novembre  Formation du gouvernement par Robert Schuman.
28 novembre  Mort accidentelle du général Leclerc. Le général de Gaulle écrit à sa veuve : “J’aimais votre mari, qui ne fut pas seulement le compagnon des pires et des plus grands jours, mais aussi l’ami sûr dont jamais aucun sentiment, aucun acte, aucun geste, aucun mot, ne furent marqués même d’une ombre par la médiocrité. Sous l’écorce, nous n’avons jamais cessé d’être profondément liés l’un à l’autre“.
6 décembre  Le général de Gaulle s’entretient avec le sexrétaire d’Etat américain, Foster Dulles.
9 décembre  Fin des grèves généralisées qui paralysaient le pays depuis novembre.
17 décembre  Création au sein du Rassemblement du Peuple français (RPF) de l’Action professionnelle et sociale présidée par Jacques Baumel,  qui a pour vocation de grouper les militants au sein des administrations et des entreprises.
18 décembre  Le professeur PasteurVallery-Radot préside au Vel d’Hiv un grand meeting d’information.
21 décembre  Parution du premier numéro du Ralliement, hebdomadaire politique et littéraire publié par la section du Rassemblement du Peuple Français (RPF) de Hanoï.
30 décembre  Le général de Gaulle assiste à Poncin (Ain) au mariage de son fils Philippe avec Henriette de Montalembert.

1948

4 janvier  Le général de Gaulle prononce un discours à Saint-Etienne sur l’association entre le capital et le travail et sa conséquence logique, la réforme du Conseil de la République  qui devra s’ouvrir aux représentants des syndicats et des professions.
31 janvier  Le Rassemblement remplace l’Etincelle comme journal hebdomadaire du Rassemblement du Peuple français (RPF).
5 février  Le comité exécutif du Rassemblement du Peuple français (RPF) proteste contre une circulaire gouvernementale retirant au général de Gaulle les honneurs militaires lors de ses déplacements.
6 février  Anne de Gaulle, la fille cadette du général de Gaulle, meurt à Colombey-les-deux-Eglises.
12 février  L’hebdomadaire le Rassemblement ouvrier remplace l’Etincelle ouvrière.
14 février  Le Rassemblement agricole remplace l’Etincelle agricole.
20 février  Un règlement fixe l’organisation et le fonctionnement des groupements départementaux, professionnels et sociaux du Rassemblement du Peuple français (RPF).
25 février  Coup d’état communiste à Prague.
29 février  Le général de Gaulle effectue un voyage à Reims.
5 mars  Le général de Gaulle fixe les rapport entre l’intergroupe parlementaire et le Rassemblement du Peuple français (RPF): une délégation de huit parlementaires (5 députés et 3 conseillers de la République) se réunira chaque semaine avec le comité directeur du mouvement.
6-7 mars  Le général de Gaulle effectue un voyage dans l’Oise.
6 mars  Le général de Gaulle se rend à Beauvais.
7 mars  Le général de Gaulle prononce un discours à Compiègne où il appelle au Rassemblement exigé par l’intérêt national,  et se rend à Senlis et sur l’emplacement du camp d’internement de Royallieu.
4-11 avril  Elections à l’Assemblée algérienne: succès des listes Union algérienne et RPF (42 élus sur 60 pour le premier collège).
16-18 avril  Le général de Gaulle effectue un voyage à Marseille à l’occasion des premières assises nationales du Rassemblement du Peuple français (RPF).
16 avril  Le général de Gaulle prononce le discours d’ouverture des Assises nationales.
17 avril  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture des Assises nationales.
18 avril  Le général de Gaulle prononce un discours sur la situation internationale au Vieux-Port de Marseille.
1er mai  Le général de Gaulle préside la fête du Travail organisée pr le Ressemblement du Peuple Français (RPF) au parc de Saint-Cloud.
9 juin  Le général de Gaulle condamne les recommandations faites au gouvernement français par la conférence de Londres d’après lequelles un Etat unifié d’Allemagne de l’Ouest remplacerait une fédération d’Etats allemands.
12-13 juin   Le général de Gaulle effectue un voyage dans l’Allier et dans la Nièvre.
12 juin  Le général de Gaulle est à Moulins.
13 juin  Le général de Gaulle est à La Charité-sur-Looire et Nevers où il prononce un discours consacré aux problèmes agricoles.
18 juin  Le général de Gaulle préside au Mont-Valérien les cérémonies commémoratives de l’appel du 18 juin 1940.
20 juin  Le général de Gaulle prononce un discours à Verdun (Meuse) à l’occasion de la commémoration de la bataille de Verdun.
19 juillet  Le gouvernement de Robert Schuman démissionne.
19-22 juillet  Le général de Gaulle préside la première réunion à Paris du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) qui comprend 120 membres.
21 juillet  André Marie forme un nouveau gouvernement.
23-25 juillet  Le général de Gaulle effectue un voyage en Charente, Charente-Maritime,n Vendée, Deux-Sèvres et Loire-Atlantique.
23 juillet  Le général de Gaulle est à Angoulème, Cognac, La Rochelle et Luçon.
24 juillet  Le général de Gaulle est à Bressuire, Loudun et Nantes.
25 juillet  Le général de Gaulle est à Angers.
31 juillet-1er août  Le général de Gaulle effectue un voyage en Meurthe-et-Moselle, Moselle et Haut-Rhin.
31 juillet Le général de Gaulle est à Nancy, Altkirch et Metz. A Metz, il dévoile une plaque et prononce un discours à la mémoire du général Delestraint puis il se rend à l’Hôtel de ville où il prononce un discours au cours duquel il revient sur sa démission  de 1946: “On a souvent posé la question : pourquoi de Gaulle est-il parti en janvier 1946? […] Il n’y avait que deux solutions : ou le coup d’Etat qui, à l’époque, aurait été, j’en suis convaincu, un malheur national – et international, en tout cas; […] ou bien me mêler au jeu. C’est ce que je n’ai voulu à aucun prix. Et maintenant, me voici intact au service de la France“.
1er août  Le général de Gaulle est à Thann, Colmar et Mulhouse.
9-13 août  Le général de Gaulle séjourne à titre privé à Calais chez son beau-frère Jacques Vendroux.
27 août  Le gouvernement d’André Marie démissionne.
31 août  Formation du gouvernement par Robert Schuman.
 Le général de Gaulle prononce un discours devant les comités professionnels du Rassemblement du Peuple français (RPF) rue Las Cases à Paris.
3 septembre  Le gouvernement de Robert Schuman démissionne. Henri Queuille forme un nouveau gouvernement.
10-19 septembre  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, le var, les Alpes-Maritimes, La Corse, les Hautes-Alpes, l’Isère, la Sacoie et la Haute-Savoie.
10 septembre  Le général de Gaulle est à Bollène, Orange et Avignon.
11 septembre  Le général de Gaulle est à Apt, Aix-en-Provence, Toulon et Hyères.
12 septembre  Le général de Gaulle est à Cannes, Antibes et Nice où il prononce un discours qui condamne les manoeuvres électorales du gouvernement.
13 septembre  Le général de Gaulle est à Ajaccio.
14 septembre  Le général de Gaulle est à Bastia, Nice, Grasse, Saint-Paul-de-Vence, Vence et Tourette-sur-Loup.
15 septembre  Le général de Gaulle est à Gap, Guillestre, Argentière et Barcelonnette.
 Ouverture de la campagne du timbre destinée à financer les activités du Rassemblement du Peuple français (RPF)
16 septembre  Le général de Gaulle est à Briançon.
17 septembre  Le général de Gaulle est à Grenoble.
18 septembre  Le général de Gaulle est à Villars-de-Lans, Lans-en,-Vercours et Grenoble où éclatent des échauffourées avec les communistes.
19 septembre  Le général de Gaulle est à Chambéry, Aix-les-Bains, Annecy, le cimetière des Glières et Veyrier.
30 septembre-2 octobre  Deuxième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Levallois-Perret.
1er octobre  Le général de Gaulle tient une conférence de presse à la Maison de la Résistance alliée au cours de laquelle il revient sur les “incidents” de Grenoble évoquant à ce propos le droit de réunion et l’attitude des communistes.
13 octobre  André Malraux donne un bilan provisoire de la campagne du timbre : 3 250 000 timbres dans 2 millions de lettres.
19 octobre  Le général de Gaulle adresse une lettre aux grands électeurs délégués par les conseils municipaux pour voter aux élections sénatoriales pour leur recommander les candidats du Rassemblement du Peuple français (RPF).
7-14 novembre  Elections au Conseil de la République (métropole et outre-mer). Le Rassemblement du Peuple français (RPF) obtient 52 sièges sur 320.
16 novembre  Les élus du Rassemblement du Peuple français (RPF) au Conseil de la République se réunissent dans le groupe Action démocratique et républicaine. 130 modérés ou radicaux, élus sur des listes présentés par le Rassemblement du Peuple français (RPF) se joignent à eux dans un intergroupe.
17 novembre  Le général de Gaulle tient une conférence de presse à la Maison de la Résistance alliée sur les incertitudes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur (grèves, agitation communistes, Berlin, Indochine, politique anglo-saxonne en Europe).
4 décembre  Le général de Gaulle prononce un discours au Vel d’Hiv exposant le programme économique du Rassemblement du Peuple français (RPF).
8 décembre  Les députés UDSR adhérents au Rassemblement du Peuple français (RPF) et exclus de ce fait de leur parti constituent à l’Assemblée le groupe Action démocrate et sociale.
14 décembre  Le général de Gaulle prononce un discours au Vel d’Hiv sur le programme économique et social du Rassemblement du Peuple français (RPF) devant les délégués des groupes d’entreprise.
16 décembre  Le général de Gaulle donne une instruction sur l’organisation du Rssemblement du Peuple français (RPF) en région parisienne.
17-19 décembre  Troisième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Maur qui se prononce notamment en faveur de la liberté de l’enseignement.

1949

1er janvier  Le général de Gaulle adresse ses voeux aux membres du Rassemblement du Peuple français (RPF).
1er février  Parution du premier numéro de Liberté de l’esprit, revue des intellectuels proches du Rassemblement du Peuple français (RPF) dont le directeur est Claude Mauriac. La revue paraîtra jusquen juillet 1953 et publiera des articles de Raymond Aron, Roger Nimier, André Malraux, ThierryMaulnier, Pierre Jean Jouve, Jean Paulhan…
11-13 février  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Nord à l’occasion des deuxièmes assises du Rassemblement du Peuple français (RPF).
11 février  Le général de Gaulle prononce le discours d’ouverture des deuxièmes assises du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Lille.
12 février  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture des deuxièmes assises du Rassemblement du Peuple français (RPF) et se rend à Valenciennes.
13 février  Le général de Gaulle est à Lille, La Madeleine, Mouvaux et Nieppe.
20 février  Le général de Gaulle adresse une déclaration aux militants du Rassemblement du Peuple français (RPF) à l’occasion des prochaines élections cantonales qui auront lieu en mars.
23 février  Le général de Gaulle adresse un appel à tous les Français à l’occasion du prochain scrutin cantonal. Ce texte sera repris sous forme d’affiche électorale.
28 février  Le général de Gaulle publie un communique du Comité exécutif du Rassemblement du Peuple français (RPF) relatif aux problèmes de la défense nationale.
7 mars  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture du Congrès des étudiants du Rassemblement du Peuple français (RPF).
20-27 mars  Elections cantonales. le Rassemblement du Peuple français (RPF) obtient 546 élus (Algérie comprise) et 31% des voix.
29 mars  Le général de Gaulle tient une conférence de presse au palais d’Orsay dans laquelle il tire les leçons politiques des élections cantonales.
4 avril  Signature du pacte Atlantique à Washnington.
 Le général de Gaulle fait une déclaration à la suite de la signature du pacte Atlantique insistant sur la nécessité pour les puissances signataires  de pouvoir assumer “en commun cette défense elles-mêmes, d’une manière claire et effective“.
30 avril  Le Comité de la campagne du timbre remet son rapport au général de Gaulle: les fonds encaissés s’élèvent à près de 100 millions de francs.
1er mai  Le général de Gaulle prononce un discours à l’occasion de la fête du Travail organisée par le Rassemblement du Peuple français (RPF) au champ d’entraînement du bois de Boulogne.
20-22 mai  La première session 1949 du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) se tient à la mairie de Vincennes.
22 mai  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture de la première session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Vincennes où il traite de la question allema,de et de la défense nationale.
28-29 mai  Le général de Gaulle effectue un voyage dans la Somme.
28 mai  Le général de Gaulle est au Crotoy.
29 mai  Le général de Gaulle est à Huppy.
12 juin  Le général de Gaulle prononce un discours à Quimper (Finistère).
18 juin  Le général de Gaulle prononce un discours pour l’inauguration de l’avenue du général Leclerc à Paris (XIVe).
 Le général de Gaulle préside au Mont-Valérien la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 1940.
23-24 juin  Création au sein du Rassemblement du Peuple français (RPF) d’un Conseil de direction de 20 membres(dont 7 parlementaires) en remplacement de l’ancien Comité exécutif de 12 membres, et d’une Commission administrative de 10 membres.
26 juin  Le général de Gaulle prononce un  discours à Dijon (Côte d’Or).
3 juillet  Le général de Gaulle prononce un discours à l’occasion de l’inauguration du monument élevé à la mémoire du général George S. Patton à Tilly (Calvados)
 Le général de Gaulle inaugure la place du général de Gaulle à Ponthierry (Seine-et-Marne).
10 juillet  Le général de Gaulle prononce un discours à Marseille ( Bouches-du-Rhône) : “Je suis un  homme comme les autres. j’ai besoin d’amis et j’ai besoin de réconfort. Des amis? du réconfort? Où voulez-vous que je les trouve, excepté dans le peuple de France qui, depuis dix ans, m’a toujours fait sentir sa confiance en même temps que sa volonté“.
20 juillet  Création par le Conseil de direction du Rassemblement du Peuple français (RPF) d’une Commission consultative d’arbitrage.
30-31 juillet  Le général de Gaulle effectue un voyage dans la Manche et en Ille-et-Vilaine.
30 juillet  Le général de Gaulle se rend à Granville et à Saint-Malo.
31 juillet  Le général de Gaulle se rend à Saint-Servan.
7 août  Le général de Gaulle fait publier un communiqué sur la création du Conseil de l’Europe.
24-27 septembre  Le général de Gaulle effectue un voyage en Gironde, Dordogne, dans le Tarn, le Gard et l’Hérault.
24 septembre  Le général de Gaulle se rend à Lesparre où il préside une cérémonie à la mémoire de Georges Mandel, Canéjean, Cestas, Puch, Sauçats, Saint-Germain-d’Esteuil.
25 septembre  Le général de Gaulle se rend à Caudéran, Arcachon, Bordeaux et Breuilh. A Bordeaux, il inaugure la place de  Bir-Hakeim et prononce un dsicours place des Quinconces puis devant le monument des Girondins : “Il y aura ou il n’y aura pas d’Europe, suivant qu’un accord sans intermédiaire sera, ou non, possible entre Germains et Gaulois“.
26 septembre  Le général de Gaulle se rend à Mazamet et à Bruguière.
27 septembre  Le général de Gaulle se rend à Montpellier et Nîmes.
30 septembre- 2 octobre  Deuxième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à l’hôtel de ville de Versailles.
2 octobre  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture de la deuxième session du Conseil national du Rassemblmement du Peuple français (RPF) à l’hôtel de ville de Versailles.
6 octobre Démission du goouvernement d’Henri Queuille.
11 octobre  Formation du gouvernement par Jules Moch.
17 octobre  Démission du gouvernement de Jules Moch.
23 octobre  Le général de Gaulle prononce un discours lors de l’inauguration du monument aux résistants de la Sarthe au Mans puis se rend à Angers (Maine-et-Loire).
24 octobre  Le général de Gaulle se rend à Nantes (Loire-Atlantique), à Tours (Indre-et-Loire) et à Blois (Loir-et-Cher).
27 octobre  Formation du gouvernement par Georges Bidault.
10 novembre  Le journal l’Epoque publie un article sur un prétendu protocole secret Bidault-de Gaulle, qui sera démenti par le président du Rassemblement du Peuple français (RPF) et la présidence du Conseil.
14 novembre  Le général de Gaulle tient une conférence de presse au palais d’Orsay dont les principaux thèmes sont la réforme électorale, l’organisation de l’Europe, le problème allemand et le pacte Atlantique.
18-20 novembre  Le général de Gaulle effectue un voyage dans l’Allier, l’Indre, le Cher et la Nièvre.
18 novembre  Le général de Gaulle se rend à Nereux, Avrilly, Lothier et La Lienne.
19 novembre  Le général de Gaulle se rend au Duc.
20 novembre  Le général de Gaulle se rend à Nevers, aux Loges et à La Guerche.
4-6 décembre  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Boubs, l’Aisne et la Somme.
4 décembre  Le général de Gaulle se rend à Faguières et à Sept-Fontaines.
5 décembre  Le général de Gaulle se rend à Soissons.
6 décembre  Le général de Gaulle se rend à Prouzel et à Riquebourg.

1950

1er janvier  Le général de Gaulle adresse ses voeux aux membres du Rassemblement du Peuple français (RPF).
13-15 janvier  Le général de Gaulle effectue un voyage en Seine-et-Marne, Yonne, Loiret, Eure et Seine-Maritime.
13 janvier  Le général de Gaulle se rend à Meaux, Melun, Monéteau et Toucy.
14 janvier  Le général de Gaulle se rend à Meug-sur-Loire et Baule.
15 janvier  Le général de Gaulle se rend à Saint-Etienne-du-Vauvray, au Petit-Quevilly, à Bihorel et à Sainte-Adresse.
27-29 janvier  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Territoire de Belfort, la Haute-Saône, l’Aube, la Haute-Marne, la Côte d’Or et la Saône-et-Loire.
27 janvier  Le général de Gaulle se rend à Belfort et à Vesoul.
28 janvier  Le général de Gaulle se rend à Fresnoy-le-Château et Marault-le-Plessis.
29 janvier  Le général de Gaulle se rend à Dijon et à La Ferté.
4-5 février  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Pas-de-Calais et le Nord.
4 février  Le général de Gaulle se rend à Calais, Tardinghen, Wimereux, Lambres et Vitry-en-Artois.
5 février  Le général de Gaulle se rend à Hazebrouck, La Madeleine, où il prononce un discours sur la liberté d’enseignement, Lille, Aubigny-au-Bac, Avesnes-sur-Helpe et Sept-Fontaines.
10-12 février  Première session 1950 du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Mandé.
11 février  Le général de Gaulle prononce un discours au Vel d’Hiv dans lequel il rappelle que l’unité nationale a été rompue et que le pays devra choisir entre le communisme et l’Association Capital-Travail qui assurera l’indépendance de la France.
11-12 février  Première conférence nationale des cadres du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Maurice.
17-19 février  Le général de Gaulle effectue un voyage dans les Deux-Sèvres, la Vendée, la Charente-Maritime, la Haute-Vienne et la Vienne.
17 février  Le général de Gaulle est à Bressuire et à La Roche-sur-Yon.
18 février  Le général de Gaulle se rend à Rochefort, Fouras et Niort.
19 février  Le général de Gaulle se rend à Limoges et à Ligugé.
22-26 février  Le général de Gaulle effectue un voyage dans la Corrèze, le Lot, le Tarn-et-Garonne, le Gers, les Hautes-Pyrénées, l’Ariège, les Pyrénées-Orientales, l’Aude et la Haute-Garonne.
22-23 février  Le général de Gaulle se rend à Objat, Rocamadour, Montpezat-de-Quercy et Montauban.
24 février  Le général de Gaulle se rend à Sainte-Christie et Salles-Adour.
25 février  Le général de Gaulle se rend à Pamiers, Elne et Carcassonne.
26 février  Le général de Gaulle se rend à Mervilla.
16 mars  Le général de Gaulle tient une conférence de presse au palais d’Orsay où il aborde entre autres les thèmes de la réforme électorale et du projet Adenauer d’union de la France et de l’Allemagne.
18 mars  Le général de Gaulle adresse un message au Congrès des étudiants du Rassemblement du peuple français (RPF).
Le Rassemblement publie l’avant-projet sur l’Association Capital-Travail.
18-26 mars  Le général de Gaulle effectue un voyage dans l’Ain, le Rhône, la Loire, la Drôme, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, le Var et les Bouches-du-Rhône.
18 mars  Le général de Gaulle se rend à Attignat.
19 mars  Le général de Gaulle se rend à Saint-Genis-Laval, Lyon, Andrézieux et Roanne.
20 mars  Le général de Gaulle se rend à Saint-Auban-de-Durance.
23 mars  Le général de Gaulle se rend à Nice et à Menton.
24 mars  Le général de Gaulle se rend à Grasse.
25 mars  Le général de Gaulle se rend à Draguignan et à Vidauban
26 mars  Le général de Gaulle se rend à Marseille et à Nyons.
30 mars  Mort de Léon Blum.
11 avril  Le colonel Rémy publie dans l’hebdomadaire Carrefour un article intitulé “La justice et l’opprobre” dans lequel il écrit qu’en juin 1940 la France avait besoin de deux cordes à son arc, du maréchal Pétain et du général de Gaulle, “d’un bouclier en même temps que d’une épée“.
12 avril  Le général de Gaulle publie un communiqué qui condamne la thèse du colonel Rémy dite de “l’épée et du bouclier”
13 avril  Le colonel Rémy démissionne du Conseil de direction du Rassemblement du Peuple français (RPF).
15-18 avril  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Lot-et-Garonne, la Girtonde, les Landes, le Tarn-et-Garonne, la Lozère et la Garonne.
15 avril  Le général de Gaulle se rend au domaine de Beaulieu.
16 avril  Le général de Gaulle se rend à Bordeaux-Mérignac, Castets, Tarnos, Montpezat-de-Quercy et Rieutort.
17 avril  Le général de Gaulle se rend au Temple.
18 avril  Le général de Gaulle se rend à Villeneuve et à Brax.
1er mai  Le général de Gaulle prononce un discours lors de la fête du Travail organisée par le Rassemblement du Peuple français (RPF) sur la pelouse de Bagatelle dans lequel il condamne la condition faite au travailleurs par les systèmes communiste et capitaliste: ” Un jour, la machine a paru. Le capital l’a épousée. Le couple a pris possession du monde“.
5-6 mai  Le général de Gaulle effectue un voyage en Savoie, Haute-Savoie et Isère.
5 mai  Le général de Gaulle se rend à Chambéry.
6 mai  Le général de Gaulle se rend à Annecy et à Saint-Jean-de-Moirans.
18-21 mai  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Doubs, la Meuse, la Moselle, les Vosges, la Meurthe-et-Moselle, le Haut-Rhin et le Bas-Rhin.
18 mai  Le général de Gaulle se rend à Montbélliard et à Sochaux où il inaugure l’avenue Leclerc.
19 mai  Le général de Gaulle se rend à Saint-Michel et à Longeville.
20 mai  Le général de Gaulle se rend à Epinal, à Barrès et à Metz.
21 mai  Le général de Gaulle se rend à Rouffach et à Strasbourg.
31 mai-3 juin  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Cantal, l’Aveyron, la Lozère, l’Ardèche, la Haute-Loire et le Pyu-de-Dôme.
31 mai  Le général de Gaulle se rend à Aurillac et à Tronquière.
1er juin  Le général de Gaulle se rend à Montrozier et à Meyrueis.
2 juin  Le général de Gaulle se rend à Aubenas et au Puy.
3 juin  Le général de Gaulle se rend à Meilhaud, Issoire, Royat et Riom.
7-11 juin  Le général de Gaulle effectue un voyage en Seine-Maritime, Orne, Mayenne, Calvados, Côtes-du-Nord, Finistère, Manche, Morbihan, Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique.
7 juin  Le général de Gaulle se rend à Sainte-Adresse, Alençon et Fontaine-Daniel.
8 juin  Le général de Gaulle se rend à Villers-Bocage, Bretteville-sur-Odon et Balleroy.
9 juin  Le général de Gaulle se rend à Saint-Quay-Portrieux, Carantec, Agneaux et Mesnil-Boeuf.
10 juin  Le général de Gaulle se rend à Vannes.
11 juin  Le général de Gaulle se rend à Rennes, à Morgat et à Saffré.
15 juin  Le général de Gaulle se rend à Saint-Etienne-du-Vauvray (Eure).
18 juin  Le général de Gaulle préside au Mont-Valérien la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 1940.
23-25 juin  Troisième assises nationales du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Paris au palais des Expositions de la Porte de Versailles.
24 juin  Démission du gouvernement de Georges Bidault.
25 juin  Le général de Gaulle prononce le discours de clôtures des troisièles assises nationales du Rassemblement du Peuple français (RPF).
 Les forces communistes attaquent la Corée du Sud.
28 juin  Le général de Gaulle se rend à Fesnoy-le-Château (Aube).
30 juin  Formation du gouvernement par Henri Queuille.
4 juillet  Démission du gouvernement d’Henri Queuille.
8 juillet  Formation du gouvernement par René Pleven.
10 juillet  Le général de Gaulle accorde un entretien à Mr. Bradford, vice-président de l’Agence United Press à Colombey-les-deux-Eglises sur la situation en Corée.
26 juillet  Le général de Gaulle adresse à Winston Churchill le texte du portrait qu’il fait de lui dans ce qui deviendra le premier tome des Mémoires de guerre.
17 août  Le général de Gaulle condamne énergiquement l’agression communiste en Corée et évoque de nouveau l’organisation future de l’Europe : “Que l’Europe prenne ainsi sa forme et sa consistance et l’on verra l’espérance renaître de l’Atlantique jusqu’à l’Oural”.
16 octobre  Annonce de la publication du livre-programme du Rassemblement du Peuple français (RPF),  La France sera la France.
20-22 octobre  Deuxième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Bois-Colombes.
Deuxième conférence nationale des cadres du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Colombes.
21 octobre  Le général de Gaulle prononce un discours au Vel d’Hiv sur la défense nationale.
28 octobre  Par décision du Conseil de direction, le Rassemblement de la jeunesse française cesse d’exister en tant que mouvement de jeunesse distinct. Les membres constitueront dorénavant les “groupes de jeunes” du Rassemblement du Peuple français (RPF).
20 novembre  Elu pour la première fois en 1947, Pierre de Gaulle est élu pour la quatrième fois président du Conseil municipal de Paris.
29 novembre  Fusion du Rassemblement et du Rassemblement ouvrier.
4 décembre  Le général de Gaulle se rend à Roye (Somme) et à Hénin-Liétard (Pas-de-Calais).
10-11 décembre  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Nord et se rend à Lille, Cassel et Douai.
11 décembre  Le général de Gaulle prononce un discours à Lille sur la situation internationale et les mesures que la France devrait prendre pour y faire face.
14 décembre  Le général de Gaulle réunit les parlementaires des deux intergroupes du Rassemblement du Peuple français (RPF) à propos des problèmes budgétaires.

1951

1er janvier  Le général de Gaulle adresse ses voeux aux membres du Rassemblement du Peuple français (RPF).
7 janvier  Le général de Gaulle prononce un discours dans les arênes de Nîmes où il évoque les Etats-Unis, l’Europe et la question allemande.
8 janvier  Le général de Gaulle se rend à Perpignan (Pyrénées-Orientales) et à Fontorbes (Aude).
4 et 11 février  Les élections à l’Assemblée algérienne confirment la prééminence du Rassemblement du Peuple français (RPF) en Algérie.
14 février  Le général de Gaulle se rend à Chartres et à Saint-Etienne-du-Vauvray (Eure).
25-27 février  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Cher, la Nièvre et l’Indre.
25 février  Le général de Gaulle prononce un discours à Bourges, place dela Nation, où il fustige le système électoral dit “des apparentements” que l’Assemblée est en train de préparer.
26 février  Le général de Gaulle se rend à Trucy-l’Orgueilleux.
27 février  Le général de Gaulle visite l’usine de Monpiou.
28 février  Démission du gouvernement de René Pleven.
8-10 mars  Première session 1951 du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Mandé.
9 mars  Formation du gouvernement d’Henri Queuille.
10 mars  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture de la première session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Mandé : “le régime des partis, c’est-à-dire cette coopérative de conservation politicienne et sociale qui ne fait que reconduire tout ce que dans le passé les privilèges, l’immobilisme ont pu avoir de néfaste et même d’odieux“.
10-11 mars  Conférence nationale des étudiants du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Boulogne-Billancourt.
11 mars  Le général de Gaulle prononce un discours à l’occasion de la Conférence nationale des cadres des groupements de jeunes et d’étudiants du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Vanves.
 Le général de Gaulle prononce un discours devant les élus du Rassemblement du Peuple français (RPF) réunis à Levallois-Perret qui signent à cette occasion le texte intitulé Le Manifeste des Elus.
14 mars  Le parti radical et radical-socialiste, à l’instigation de son  président, Edouard Herriot, condamne la double appartenance radicale-Rassemblement du Peuple français (RPF).
31 mars  Prenant acte de la condamnation de la double appartenance par le parti radical, plusieurs élus radicaux, comme Jacques Chaban-Delmas, quittent le parti radical pour rejoindre le Rassemblement du Peuple français (RPF).
15-17 avril  Le général de Gaulle effectue un voyage dans la Marne, les Ardennes, l’Aisne et l’Aube.
15 avril  Le général de Gaulle prononce un discours à Reims, place du Parvis, sur la réforme électorale.
16 avril  Le général de Gaulle se rend à Charleville.
17 avril  Le général de Gaulle se rend à Molinchart, Aulnois-sous-Laon et Saint-Parres-aux-Tertres.
25 avril  Le général de Gaulle publie un communiqué sur la réforme électorale.
1er mai  Le général de Gaulle prononce un discours à l’occasion de la fête du Travail organisée par le Rassemblement du Peuple français (RPF) sur la pelouse de Bagatelle. Il y évoque la condition ouvrière et les menées “des séparatistes”.
 Ouverture de la campagne de la carte, destinée à financer les activités du Rassemblement du Peuple français (RPF).
6 mai  Le général de Gaulle se rend à Castres (Tarn) et à Toulouse (Haute-Garonne) où il prononce un discours contre le communisme et le régime des partis.
18 mai  Le général de Gaulle lance un appel avant les élections législatives, appel dont le texte fera l’objet d’une affiche électorale.
20 mai  Le général de Gaulle se rend à Bouvron et à Nantes (Loire-Atlantique).
 Les candidats aux élections législatives investis par le Rassemblement du Peuple français (RPF) signent une déclaration commune où ils s’engagent à la “cohésion”.
24 mai  Ouverture de la campagne électorale pour les élections législatives.
26-31 mai  Le général de Gaulle effectue un voyage en Algérie, en Corse, dans les Bouches-du-Rhône, l’Hérault et la Corrèze.
26 mai  Le général de Gaulle prononce un discours à Oran, place Foch.
27 mai  Le général de Gaulle prononce un discours au Forum d’Alger et à Constantine, place Turpin.
28 mai  Le général de Gaulle se rend à Bastia puis prononce un discours à Ajaccio.
29 mai  Le général de Gaulle se rend à Marseille.
30 mai  Le général de Gaulle se rend à Montpellier.
31 mai  Le général de Gaulle se rend à Brive.
1er juin  Le général de Gaulle adresse une lettre aux grands électeurs de l’Union française leur demandant de soutenir son action.
2-5 juin  Le général de Gaulle effectue un voyage dans la Loire, le Rhône, l’Isère, le Puy-de-Dôme, la Dordogne, l’Indre-et-Loire, le Loiret et la seine-et-Marne.
2 juin  Le général de Gaulle se rend à Saint-Etienne, Lyon et Grenoble
3 juin  Le général de Gaulle se rend à Clermont-Ferrand et à Périgueux.
4 juin  Le général de Gaulle se rend à Tours et à Orléans.
5 juin  Le général de Gaulle se rend à Melun.
7 juin  Le général de Gaulle se rend à Amiens (Somme) et à Arras (Pas-de-Calais).
 Au cours d’une réunion électorale à Versailles, le général de Gaulle déclare que “le gouvernement est un gouvernement pour époque paisible, fait pour végéter médiocrement en grignotant le capital national“.
8 juin  Dans le cadre de la campagne électorale, le général de Gaulle prononce un discours radiodiffusé.
 Le général de Gaulle prononce le discours de clôture d’un meeting du Rassemblement du peuple français (RPF) au Vel d’Hiv.
 Le président de la République Vincent Auriol commue la détention du maréchal Pétain en résidence surveillée.
9-16 juin  Le général de Gaulle effectue un voyage en Ille-et-Vilaine, Morbihan, Côtes-d-Nord, Manche, Calvados, Eure, Seine-Maritime, Ardennes, Nord, Haute-Marne, Doubs, Côte d’Or, Meurthe-et-Moselle et Bas-Rhin.
9 juin  Le général de Gaulle se rend à Rennes, Vannes et Saint-Brieuc.
10 juin  Le général de Gaulle se rend à Coutances, Caen, Pont-Audemer et Rouen.
11 juin  Le général de Gaulle se rend à Charleville.
12 juin  Le général de Gaulle se rend à Lille.
13 juin  Le général de Gaulle se rend à Chaumont.
14 juin  Le général de Gaulle se rend à Besançon et à Dijon.
15 juin  Le général de Gaulle se rend à Nacy et à Metz.
16 juin  Le général de Gaulle se rend à Strasbourg et à Wacken.
17 juin  Elections législatives. le Rassemblement du Peuple français (RPF) obtient 118 sièges sur 625 avec 21,7% des suffrages exprimés. Malgré ce succès limité, c’est le groupe le plus important de la nouvelle Assemblée nationale.
18 juin  Le général de Gaulle préside au Mont-Valérien la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin.
22 juin  Le général de Gaulle tient une conférence de presse au palais d’Orsay où il commente les résultats des élections législatives et insiste une nouvelle fois sur la nécéssité de réformer la Constitution.
1er juillet  Session extraordinaire du Conseil national élargi avec les nouveaux députés du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Levallois-Perret.
10 juillet  Démission du gouvernement d’Henri Queuille.
15 juillet  Le général de Gaulle se rend à Camaret (Finistère) pour l’inauguration d’un monument élevé à la mémoire des Bretons de la France libre.
23 juillet  Mort du maréchal Pétain à l’île d’Yeu.
4 août  Le groupe Rassemblement du Peuple français (RPF) dépose à l’Assemblée une proposition de loi d’amnistie dont le champ d’application est beaucoup plus large que celui du 5 janvier.
8 août  Formation du gouvernement de René Pleven.
23 août  Le général de Gaulle publie un communiqué relatif au problème de l’aide aux écoles libres.
1er septembre  Le général de Gaulle se rend à Calais chez son beau-frère Jacques Vendroux.
2 septembre  Le général de Gaulle inaugure à Nieppe (Nord) un monument commémoratif des combats de la Résistance.
12 septembre  Invité de l’Association de la presse anglo-américaine, le général de Gaulle parle de la situation internationale et insiste sur les deux sources de la grandeur de l’Occident : “humanisme et chrétienté”.
23 septembre  Le général de Gaulle se rend à Cherbourg (Manche) à l’occasion de l’inauguration d’un monument élevé à la méoire de l’équipage du Surcouf et des marins de la France libre.
7 et 17 octobre  Elections cantonales : le Rassemblement du Peuple français (RPF) obtient 95 élus et gagne 70 sièges.
24-28 octobre  Le général de Gaulle effectue un voyage privé au Maroc.
30 octobre  Le général de Gaulle se rend à Vitré et à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).
2-4 novembre  Deuxième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Mandé.
4 novembre  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture de la deuxième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Mandé et déclare qu’ “il faut que la confédération européenne se fasse. Il faut que l’Allemagne y entre“.
23-25 novembre  Quatrième assises nationales du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Nancy.
25 novembre  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture des quatrièmes assises nationales du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Nancy.
21 décembre  Le général de Gaulle tient une conférence de presse au palais d’Orsay sur les questions européennes et les problèmes de défense de l’Europe. Il refuse le projet de Communauté européenne de Défense (CED).

1952

1er janvier  Le général de Gaulle adresse ses voeux aux membres du Rassemblement du Peuple français (RPF).
7 janvier  Démission du gouvernement de René Pleven.
9 janvier  Jacques Soustelle, président du groupe Rassemblement du Peuple français (RPF) déclare qu’il a refusé de former le gouvernement après la chute du cabinet Pleven.
15 janvier  Formation du gouvernement par Edgar Faure.
16 janvier  Le général de Gaulle rédige le texte réglant par avance le déroulement de ses obsèques.
22 janvier  Le général de Gaulle se rend à Châteaudun (Eyre-et-Loir).
27 janvier  Le général de Gaulle assiste au Congrès départemental du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Lille (Nord).
22-23 février  Première session 1952 du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à la mairie de Vincennes.
23 février  Le général de Gaulle prononce un discours au Vel d’Hiv sur l’indépendance et la défense nationale.
29 février  Démission du gouvernement d’Edgar Faure.
4 mars  Formation du gouvernement par Antoine Pinay.
6 mars  Vingt-sept députés Rassemblement du Peuple français (RPF) se refusant à la discipline de vote permettent l’investiture du gouvernement Pinay. Une session extraordinaire du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) est consacrée à la cohésion parlementaire.
10 mars  Le général de Gaulle tient une conférence de presse au palais d’Orsay sur l’Europe, la défense nationale et la cohésion  parlementaire.
15-18 mars  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Loir-et-Cher, l’Indre-et-Loire, la Sarthe, la Mayenne et les Vosges.
15 mars  Le général de Gaulle se rend à Blois et à La Moisandrie.
16 mars  Le général de Gaulle se rend à La Bretèche, Saint-Symphorien, La Garderie et Loué.
17 mars  Le général de Gaulle se rend à L’Orbière.
18 mars  Le général de Gaulle se rend à Saint-Dié et à Remiremont.
27 mars-1er avril  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Rhône, les Alpes-Maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l’Hérault, les Pyrénées-Orientales et l’Aude.
27 mars  Le général de Gaulle se rend à Lyon.
28 mars  Le général de Gaulle se rend à Nice
29 mars  Le général de Gaulle se rend à Toulon et au Lavandou.
30 mars  Le général de Gaulle se rend à Marseille
31 mars  Le général de Gaulle se rend à Nîmes, Montpellier et Sète.
1er avril  Le général de Gaulle se rend à Perpignan, Quillan, Carcassonne et Saint-Ferréol.
1er mai  Le général de Gaulle prononce un discours à l’occasion de la fête du Travail organisée par le Rassemblement du Peuple français (RPF) sur la pélouse de Bagatelle consacré à la politique économique et sociale, à l’Union française et à la politique étrangère.
18 mai  Elections sénatoriales : Net recul du Rassemblement du Peuple français (RPF) qui obtient 35 sièges sur les 161 à pourvoir.
22-26 mai  Le général de Gaulle effectue un voyage dans le Lot, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le Tarn, la Haute-Garonne, Les Pyrénées-Atlantiques, l’Ariège, les Hautes-Pyrénées et les Landes.
22 mai  Le général de Gaulle se rend à Mercuès.
23 mai  Le général de Gaulle se rend à Brax et à Montauban.
24 mai  Le général de Gaulle se rend à Castres, Toulouse et Salies-du-Salat
25 mai  Le général de Gaulle se rend à Saint-Girons, Belloc, Bagnères-de-Bigorre, Arbonne et Sare.
26 mai  Le général de Gaulle se rend à Pau, Haguetmau et Mont-de-Marsan.
27 mai  Signature à Paris du traité instituant une Communauté européenne de Défense (CED).
6 juin  Le général de Gaulle s’élève dans une déclaration contre le traité de Communauté européenne de Défense (CED), qui subordonne les arméesdes pays européens à l’autorité américaine.
10 juin  Le général de Gaulle adresse uine lettre aux parlementaires du Rassemblement du Peuple français (RPF) dissidents.
14 juin  Le général de Gaulle prononce un discours à Bayeux pour l’anniversaire de celui qu’il y avait prononcé le 14 juin 1944.
18 juin  Le général de Gaulle préside au Mont-Valérien la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 1940.
25 juin  Le général de Gaulle publie un communiqué après la réunion du Conseil de direction du Rassemblement du Peuple français (RPF) rappelant qu’il est “urgent de rétablir la cohésion dans le domaine parlementaire“.
4-6 juillet  Session extraordinaire du Conseil national élargi du Rassemblement du peuple français (RPF) à Saint-Maur.
6 juillet Le Conseil national élargi du Rassemblement du Peuple français (RPF) adopte une motion sur les règles de la cohésion parlementaire, portant sur la démission des 27 députés ayant voté l’investiture du gouvernement Pinay.Les démissionnaires forment à l’Assemblée le “groupe indépendant d’Action républicaine et sociale”.
 Le général de Gaulle prononce le discours de clôture du Conseil national élargi du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Saint-Maur s’élevant contre les intrigues parlementaires et faisant le bilan de l’action du Rassemblement du Peuple français (RPF).
12 juillet  Le Conseil de direction du Rassemblement du peuple français (RPF) exlclut les parlementaires dissidents.
25 juillet  Entrée en vigueur du “Pool Charbon-Acier”.
18 septembre  Le général de Gaulle préside une séance de travail des parlementaires du Rassemblement du Peuple français (RPF).
8 octobre  Le général de Gaulle publie une déclaration consacrée aux problèmes économiques et sociaux et à la nécessité de la véritable union des Français.
10-12 octobre  Deuxième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Neuilly.
12 octobre  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture de la deuxième session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Neuilly au cours duquel il souligne la nécessité de remettre en cause le Pacte Atlantique, de créer une Confédération européenne où la France joueait un rôle éminent et de prendre dans les territoires d’outre-mer “l’initiatives de réformes répondant à la nature des choses et à l’évolution du temps“.
7 novembre  A la suite de certaines manoeuvres de dissidences de certains conseillers municipaux parisiens, le Conseil de direction du Rassemblement du Peuple français (RPF) décide  l’exclusion de trois d’entre eux.
9-11 novembre  Cinquième assises nationales du Rassemblement du peuple français (RPF) au palais des Expositions de la porte de Versailles à Paris.
11 novembre  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture des cinquièmes assises nationales du Rassemblement du Peuple français (RPF) au Vel d’Hiv dans lequel il décrit les faiblesses du gouvernement et les concessions auxquelles il ne cesse de se livrer.
23 décembre  Démission du gouvernement d’Antoine Pinay.
 Le général de Gaulle fait une déclaration à la suite de la démission du gouvernement d’Antoine Pinay déclarant que “toute combinaison qui tend à prolonger le système, comme ce fut fait depuis six années, doit être, dans l’intérêt public, condamnée et combattue“.
27 décembre  Le général de Gaulle est opéré de la cataracte.
31 décembre  Formation du gouvernement par René Mayer qui obtient l’investiture grâce au vote de 28 députés Action républicaine et sociale (ARS) et de 81 Rassemblement du Peuple français (RPF) sur 84.

1953

16 février  Le général de Gaulle fait une déclaration au sujet des Waffen-SS coupables du massacre d’Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944.
25 février  Le général de Gaulle tient une conférence de presse à l’hôtel Continental critiquant vivement le projet de Communauté européenne de Défense (CED).
27 février-1er mars  Dernière session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français (RPF) à Levallois-Perret.
1er mars  Le général de Gaulle prononce le discours de clôture de la dernière session du Conseil national du Rassemblement du Peuple français à Levallois-Perret.
4 mars-1er avril  Le général de Gaulle effectue un voyage en Afrique.
5 mars  Le général de Gaulle se rend à Dakar  et Saint-Louis-du-Sénégal (Sénégal).
7 mars  Le général de Gaulle se rend à Bamako (République du Mali).
8 mars  Le général de Gaulle prononce un discours à Bamako à l’occasion de l’inauguration du monument élevé à la mémoire du gouverneur général Félix Eboué.
9 mars  Le général de Gaulle se rend à Conakry (Guinée).
10 mars  Le général de Gaulle se rend à Abidjan (Côte d’Ivoire).
11 mars  Le général de Gaulle se rend à Lomé (Togo), à Cotonou et à Porto-Novo (Dahomey).
12 mars  Le général de Gaulle se rend à OUagadougou (Haute-Volta) et Niamey (Niger).
13-15 mars  Le général de Gaulle est à Fort-Lamy (Tchad).
16 mars  Le général de Gaulle se rend à Fort-Archambault (Tchad).
17-18 mars  Le général de Gaulle est à Bangui (République Centrafricaine).
19-20 mars  Le général de Gaulle est à Brazzaville (Congo).
21 mars  Le général de Gaulle se rend à Léopoldville (Congo).
22 mars  Le général de Gaulle prononce un discours au stade Félix Eboué à Brazzaville (Congo).
23 mars  Le général de Gaulle se rend à Pointe-Noire (Congo).
24 mars  Le général de Gaulle se rend à Port-Gentil et à Libreville (Gabon).
25 mars  Le général de Gaulle se rend à Douala (Gabon).
26-28 mars  Le général de Gaulle est à Tunis.
29 mars  Le général de Gaulle visite Gabès (Tunisie).
30 mars  Le général de Gaulle se rend à Bizerte (Tunisie) et regagne Paris.
26 avril et 3 mai  Elections municipales : le Rassemblement du Peuple français (RPF) n’obtient que 10,6% des voix.
6 mai  Le général de Gaulle déclare que le Rassemblement du Peuple français (RPF) ne participera plus aux activités de l’Assemblée nationale ni aux élections.
21 mai  Démission du gouvernement de René Mayer.
26 mai  La majorité des anciens élus du Rassemblement du Peuple français (RPF) se regroupe dans l’Union républicaine d’action sociale (URAS) sous la présidence de Jacques Chaban-Delmas.
6 juin  Le général de Gaulle publie un communiqué dans lequel il déclare ne prendre “aucune part directe ou indirecte aux péripéties diverses de l’actuel régime“.
7 juin  Le général de Gaulle inaugure à Saint-Malo un monument aux morts de la Résistance.
18 juin  Le général de Gaulle préside au Mont-Valérien la cérémonie commémorative de l’appel du 18 juin 1940.
24 juin  Formation du gouvernement par Joseph Laniel.
27 juin  Le général de Gaulle publie un communiqué dans lequel il déclare que tout adhérent du Rassemblement du Peuple français (RPF) qui participerait à un gouvernement de l’actuel régime se trouverait “par là même en dehors du Rassemblement“.
4-22 octobre  Le général de Gaulle effectue un voyage dans l’océan Indien.
4 octobre  Le général de Gaulle se rend à Tunis.
5 octobre  Le général de Gaulle se rend à Fort-Lamy (Tchad) et à Brazzaville (Congo).
6 octobre  Le général de Gaulle se rend à Tananarive (Madagascar)
7 octobre  Le général de Gaulle arrive à l’île de La Réunion.
8 octobre  Le général de Gaulle se rend à Saint-Denis-de-la-Réunion et à Ivata
9 octobre  Le général de Gaulle regagne Madagascar.
10 octobre  Le général de Gaulle se rend à Tananarive.
11 octobre  Le général de Gaulle se rend à Majunga.
12 octobre  Le général de Gaulle se rend aux Comores.
13 octobre  Le général de Gaulle regagne Madagascar et arrive à Diego-Suarez.
14 octobre  Le général de Gaulle se rend à Tamatave.
15 octobre  Le général de Gaule se rend à Fort-Dauphin.
16 octobre  Le général de Gaulle se rend à Tuléar.
17 octobre  Le général de Gaulle se rend à Fianarantsoa.
18 octobre  Le général de Gaulle se rend à Antsirabé.
19 octobre  Le général de Gaulle quitte Tananarive pour Djibouti.
20-22 octobre  Le général de Gaulle est à Addis-Abeba (Ethiopie)
7-8 novembre  Les assises nationales du Rassemblement du Peuple français (RPF) sont annulées.
12 novembre  Le général de Gaulle tient une conférence de presse à l’hôtel Continental où il évoque la situation internationale de la France et son opposition au réarmement de l’Allemagne.
23 décembre  René Coty est élu président de la République au treizième tour de scrutin.
Sommaire du dossier