Menu Site Découvrir De Gaulle
Le capitaine de Gaulle au camp de Sczuszyn, septembre 1916.

CHRONOLOGIE – De Gaulle, soldat de la Grande Guerre

1914

1er avril Le lieutenant de Gaulle prononce une conférence sur l’armée allemande au 33e Régiment d’Infanterie d’Arras, devant les cadres du bataillon.
1er août Mobilisation générale.
2 août Le lieutenant de Gaulle rejoint les Armées du Nord-Nord-Est où il sert au 1er bataillon du 33e Régiment d’Infanterie.
3 août L’Allemagne déclare la guerre à la France. Les troupes allemandes pénètrent en Belgique.
6 août Partie d’Hirson, la 11e compagnie à laquelle appartient la section du lieutenant de Gaulle arrive à Maubert-Fontaine, puis se rend à Bourg-Fidèle avant de bivouaquer aux Masures.
9 août Le lieutenant de Gaulle est à Rocroi.
13 août La 11e compagnie est en Belgique, à Ostricourt
14 août La 11e compagnie rejoint les avant-postes près de Surville ; elle reçoit l’ordre de se porter à Dinant où elle arrive dans la nuit
15 août Baptême du feu pour la 11e compagnie au pont de Dinant. Le lieutenant de Gaulle est blessé : fracture du péroné par balle avec éclat dans l’articulation. Evacué sur Charleroi, le lieutenant de Gaulle retrouve sa sœur Marie-Agnès, puis est transféré à Arras avant d’être opéré à Paris, à l’hôpital Saint-Joseph. Il est ensuite évacué vers l’hôpital Desgenettes à Lyon.
2 octobre Le lieutenant de Gaulle rejoint Cognac, où se trouve le dépôt du 33e Régiment d’Infanterie et où de nombreux blessés achèvent leur convalescence.
18 octobre Le lieutenant de Gaulle rejoint son régiment sur l’Aisne dans la région de Pontavert où il reçoit le commandement de la 7e compagnie.
Début décembre Le colonel Stirn a quitté le commandement du 33e Régiment d’Infanterie et a été remplacé par le colonel Claudel.
18 décembre Le 33e Régiment d’Infanterie se trouve dans la région des Hurlus, au nord-est de Châlons-sur-Marne. Le lieutenant de Gaulle est officier adjoint du colonel Claudel.

1915

Début janvier Le colonel Claudel est remplacé par le lieutenant-colonel Boud’hors.
18 janvier Cité à l’ordre de la 2e Division, le lieutenant de Gaulle reçoit la croix de guerre : “A exécuté une série de reconnaissances des positions dans des conditions périlleuses et a rapporté des renseignements précieux”.
10 février Le lieutenant de Gaulle est nommé capitaine à titre temporaire.
6 mars Le capitaine de Gaulle reçoit un éclat à l’oreille droite sans gravité.
10 mars Le capitaine de Gaulle est blessé par balle à la main droite au combat du Mesnil-les-Hurlus. Evacué, il est hospitalisé au Mont-Dore en avril en raison de l’infection de la plaie
13 juin Le capitaine de Gaulle rejoint le 33e Régiment d’Infanterie dans la région de Pontavert-Berry-au-Bac, sur l’Aisne.
Début août Le capitaione de Gaulle prend le commandement de la 10e compagnie.
Fin août Le colonel Boud’hors reprend le capitaine de Gaulle comme officier adjoint.
3 septembre 1915 Le capitaine de Gaulle est promu au grade de capitaine à titre définitif.
16 au 21 octobre 1915 Le capitaine de Gaulle est en permission. Pendant son absence, le colonel Boud’hors se voit imposer un autre officier adjoint. A son retour, le capitaine de Gaulle reprend le commandement de la 10e compagnie

1916

26 février Le 33e Régiment d’Infanterie est à Verdun.
Nuit du 1er au 2 mars Le 33e Régiment d’Infanterie doit relever le 110e Régiment d’Infanterie qui tient un secteur s’étendant de l’ouest du village de Douaumont, tenu par les Français, au sud du fort de Douaumont, tombé par surprise aux mains des Allemands depuis le 25 février
2 mars La 10e compagnie du capitaine de Gaulle est entourée de tous côtés par l’ennemi. Elle repousse plusieurs assauts. Le capitaine de Gaulle, blessé à la cuisse gauche, est porté disparu. Fait prisonnier, il est soigné à l’hôpital de Mayence
22 mars Le nom de Charles de Gaulle apparaît dans la liste des prisonniers de guerre publiée par la Gazette des Ardennes, sous contrôle allemand
7 mai Il est cité à l’ordre de l’armée
Entre mai et septembre Le capitaine de Gaulle est interné successivement à Osnabrück en Westphalie, puis à Neisse en Silésie et à Sczuczyn en Lituanie
Octobre Le capitaine de Gaulle est transféré au Fort IX d’Ingolstadt (Bavière)
29 octobre Tentative d’évasion. Le capitaine de Gaulle est repris le 5 novembre à Pfaffenhofen et ramené à Ingolstadt.

1917

Juillet Le capitaine de Gaulle est transféré à Rosenberg (Franconie).
15 octobre Evasion. Le capitaine de Gaulle est repris le dixième jour ; il est puni de soixante jours d’arrêts de rigueur et de trois semaines supplémentaires à la prison de Passau.
30 octobre Evasion. Le capitaine de Gaulle est repris le jour même.
Novembre Le capitaine de Gaulle est transféré de nouveau à Ingolstadt.

1918

Mai Le capitaine de Gaulle est interné au camp de Wülzburg.
10 juin Evasion. Le capitaine de Gaulle est repris le lendemain.
7 juillet Nouvelle évasion. Le capitaine de Gaulle est repris trois jours plus tard. Ces deux évasions lui valent cent vingt jours d’arrêts de rigueur.
Septembre Le capitaine de Gaulle est incarcéré dans les prisons de Passau et Magdeburg.
11 novembre L’armistice est signé à Rethondes.
28 novembre Le capitaine de Gaulle quitte Romanshorn (Suisse) pour la France.
3 décembre Le capitaine de Gaulle arrive à Lyon.