20 janvier 1946

Le général de Gaulle démissionne du gouvernement

OFIC

Faute d’avoir parrainé des candidats aux élections législatives d’octobre 1945, Charles de Gaulle, chef du gouvernement, se trouve progressivement isolé face à une Assemblée élue dont les grands partis, en particulier le parti communiste, lui sont de plus en plus hostiles : SFIO et PCF souhaitent refermer la parenthèse gaulliste et empêcher le Général de peser sur le travail de l’Assemblée constituante.
Sa démission est la conséquence de ce conflit : le MRP, proche du Général, privilégie alors le compromis avec la gauche dans le cadre du tripartisme.