Menu Site Découvrir De Gaulle
Affiche de l'exposition

Exposition “Charles de Gaulle, l’homme des tempêtes” (2004-2005)

Sensible à l’hommage rendu par le président Hu Jintao le 28 janvier 2004 dans le bureau du Général à Paris, désireuse d’entreprendre symboliquement le voyage que le Général s’apprêtait à effectuer en Chine à la veille de sa mort, la Fondation Charles de Gaulle a choisi de participer à l’année de la France en Chine en proposant au grand public chinois une exposition intitulée « Charles de Gaulle, l’Homme des tempêtes ».

Qui était de Gaulle ? L’exposition le rappelle au public chinois : un officier non conformiste et un « combattant intrépide contre l’agression fasciste » selon les termes de Mao Tsé-toung, mais aussi un Président de la République, héraut de l’indépendance nationale et modernisateur grâce à qui « la France a épousé son siècle » dans les années 60.

Inaugurée à Pékin le 10 octobre 2004, en ouverture de « l’Année de la France en Chine », dans le prestigieux Millenium Art Museum par Mme Bernadette Chirac et Mme Liu Yongqing, épouse du président Hu Jintao, accompagnées de M. Michel Barnier, Ministre des Affaires étrangères, et des Vice-ministres chinois de la Culture et des Affaires étrangères, l’exposition a ensuite été accueillie à la Grande bibliothèque de Shanghai par M. Dominique Perben, ministre français de la Justice et M. Zhang Fusen, son homologue chinois.

Devant le succès public – près de 100 000 visiteurs en 5 semaines – la Fondation Charles de Gaulle décide de prolonger « Charles de Gaulle, l’Homme des tempêtes » au Wuhan Museum du 18 mars au 29 avril 2005 (80 000 visiteurs) puis dans le musée de la Chaumière du poète Du Fu de la ville de Chengdu du 5 au 24 juillet 2005. Jamais exposition sur le général de Gaulle n’avait déployé une telle richesse, n’avait pénétré à ce point au coeur même du personnage. La scénographie inventive de Jean-Jacques Bravo, concepteur de l’exposition « Montagnes célestes » dans le cadre de « l’Année de la Chine en France », a permis à près de 350 000 chinois de découvrir l’épopée gaullienne.

Affiche de l'exposition

                                                         Affiche de l’exposition