Menu Site Découvrir De Gaulle
Le général de Lattre de Tassigny signe la capitulation allemande à Berlin, le 8 mai 1945.

Le 8 mai 1945, le général de Lattre de Tassigny signe la capitulation allemande à Berlin

Droits réservés

Après la Libération de Paris, en août 1944, la 2ème DB du général Leclerc s’élance vers l’Alsace-Lorraine pour libérer l’est de la France. Le 12 septembre, à Nod-sur-Seine, en Côte d’Or, elle fait sa jonction avec la 1ère armée du général de Lattre de Tassigny, qui avait débarqué en Provence et remontait vers le massif des Vosges par la vallée du Rhône. Le 15 septembre, les Américains libèrent Nancy et, le 23 novembre, le drapeau tricolore était hissé au sommet de la cathédrale de Strasbourg.

Le général Leclerc et les hommes de la 2ème DB venaient de réaliser, non sans émotion, le serment qu’ils avaient prêté à Koufra, en mars 1941 : « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. » Les combats, dans l’est, allaient s’éterniser quelques mois encore, alors que les dernières poches de résistance allemande, principalement autour de Lorient et Saint-Nazaire, tinrent jusqu’à la capitulation allemande, au mois de mai 1945.

Le 8 mai 1945, comme l’avait voulu cinq ans plus tôt le général de Gaulle, la France est présente à la table de la victoire. Il déclare à la radio : « La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des nations unies et c’est la victoire de la France ».

Berlin

Le 8 mai 1945, le général de Lattre de Tassigny signe la capitulation allemande à Berlin (Droits réservés)